Covenant – 4 : Apollyon – Jennifer L. Armentrout

Confrontée à ce qu’elle craignait le plus – s’égarer au moment de l’Eveil et être sous l’emprise de l’Elixir -, Alexandria n’est plus certaine de savoir à qui se fier. Seth lui a promis beaucoup… mais Aiden a toujours été là pour la protéger et la guider, quitte à défier les dieux. Alors que le chaos règne sur terre, ces derniers ne reculeront d’ailleurs devant rien pour empêcher le Premier d’atteindre sa toute-puissance. Pour cela, il faudrait briser la connexion entre les deux Apollyons, or, la seule personne à même d’intervenir est morte depuis des siècles. Alex prendra-t-elle le risque de partir à la recherche de cette âme ? A moins qu’elle n’empêche Seth d’accomplir son destin… en prenant sa place ?

CE QUE J’EN AI PENSÉ

♦ Attention, si vous n’avez pas lu les tomes précédents, cet article contient des spoilers ♦

Avant de rentrer dans le vif du sujet, il faut absolument que je pousse ce petit coup de gueule contre J’ai Lu qui a l’air de se moquer un peu de nous avec les sagas de JLA. Je m’explique : On nous annonce au tout début du tome qu’il va nous manquer des informations à propos de ce qu’il s’est produit entre la fin du tome 3 et le début du tome 4. Ok. On nous dit également qu’on pourra retrouver ces informations dans le tome 3,5 qui sortira en avril 2019. Ma question est la suivante : POURQUOI ? Pourquoi ne pas avoir procédé comme pour le tout premier tome de Covenant en faisant figurer le tome intermédiaire au début du quatrième tome ? Ou pourquoi ne pas avoir SIMPLEMENT sorti le tome intermédiaire avant de sortir le tome 4 ? Je ne comprend pas la logique marketing, commerciale, éditoriale de tout cela ! Très sincèrement, ma lecture de ce tome en a pâti ! Et je vous en veux, J’ai Lu, d’avoir gâché ma lecture alors que je l’attendais avec tant d’impatience. Ceci étant dit, nous pouvons passer à mon avis pur et simple.

Comme pour la plupart des livres de Jennifer L. Armentrout, j’avais du mal à contenir mon impatience face à la sortie de ce quatrième tome de la saga Covenant, surtout après la fin pleine de rebondissements du tome précédent. Malgré tout, j’ai peiné à entrer dans ce tome, d’abord parce que j’avais l’impression qu’il me manquait des informations (non, je ne lâche pas le morceaux), ensuite parce que le début m’a complètement prise au dépourvu. On retrouve notre chère Alexandria dans un état second, en pleine transition vers son état d’Apollyon et en proie à des sentiments totalement extrême vis à vis de Seth et d’Aiden. Non, il n’est plus vraiment question de triangle amoureux ici, je vous rassure. Il s’agit plutôt de trancher quelle version d’Alex prendra le pas sur l’autre. Et ce n’est pas une mince affaire quand on se rappelle à quel point Seth peut être persuasif.

De manière générale, je ne suis pas d’accord avec ceux qui disent que ce tome est le plus abouti de tous. Pour ma part, j’ai largement préféré le tome précédent que je trouvais totalement renversant, tant dans les révélations que dans les faits. Alors, peut-être que je suis passée complètement à côté de ma lecture, et qu’il me faudrait y revenir une deuxième fois pour en saisir toute la teneur. Mais puisque je trouve que c’est plutôt contre productif de se forcer à relire quelque chose, je ne le ferai pas. D’autant que je n’ai pas détesté non plus. C’est pour cela que je prend le parti de voir ce tome comme un tome introductif pour le grand final. En effet, il compile, selon moi, un certain nombre de faits et d’évènements qui devraient avoir leur utilité dans le futur, et il pose encore beaucoup trop de questions sans toutefois y répondre, ce qui devient une habitude dans cette saga.

Attention, je ne dis pas là que je suis contre le suspense et les cliffhangers. Au contraire, je suis particulièrement bonne cliente de ce genre de stratagèmes narratifs et je meurs souvent d’impatience entre les tomes. Malgré tout, j’aime bien qu’on me donne un petit quelque chose à me mettre sous la dent pour attiser encore ma curiosité. Alors, évidemment, j’ai trouvé le temps long pendant les 300 premières pages (même si ça allait mieux lorsque les personnages se mettaient en mouvement et s’éloignaient de leur base) parce que je passais mon temps à me demander pourquoi. Mais fort heureusement, la fin m’a réconcilié avec ce quatrième tome et j’ai enfin retrouvé la JLA que j’aime d’amour ! Les derniers chapitres sont absolument géniaux et promettent un cinquième tome du tonnerre.

En ce qui concerne les personnages, j’ai souffert de l’absence de Seth qui est, malgré son sale caractère, un de mes personnages favoris de cette saga. En dépit de ses quelques échanges avec Alex, il m’en fallait un peu plus pour me rassasier. Et puisque les clans du bien et du mal sont maintenant confirmés, j’aurai aimé qu’on en sache un peu plus sur ce qui se tramait du côté de Lucien. Après tout, ce sont des personnages que l’on côtoie depuis le début, ce qui me pousse à vouloir les suivre malgré leur adhésion au mauvais clan. Malgré tout, l’absence de Seth permet clairement à Aiden de s’affirmer dans ce tome. Alors qu’il avait du mal à assumer ses sentiments pour Alex, il a l’air enfin décidé à vivre pleinement sa relation avec cette dernière, au vu et au su de tous. Je ne dirais qu’une chose : C’EST PAS TROP TÔT ! Pour le reste, les personnages passés et présents se succèdent et permettent de faire avancer l’intrigue et d’entrevoir un quelconque dénouement pour les hematoïs.

Pour conclure, ce n’est ni un coup de foudre, ni un raté total, je suis plutôt neutre quant à cette lecture. J’attends beaucoup de la suite, dans laquelle j’espère avoir enfin les réponses à toutes mes questions. J’espère aussi retrouver Seth qui apporte à cette saga son humour parfois grinçant et sa personnalité déconcertante que j’aime tant !

Titre : Covenant – 4 : Apollyon
Auteur : Jennifer L. Armentrout
Genre : Fantastique
Nombre de pages : 448 pages
Date de sortie : 23 janvier 2019
Prix support papier : 13,90€
Éditions : Éditions J’ai Lu


LES TITRES DÉJÀ PUBLIÉS

Covenant – 1 : Démon, suivi de Sang-mêlé
Covenant – 2 : Sang-pur
Covenant – 3 : Éveil
→ Covenant – 4 : Apollyon ←

1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *