Off-Campus, Tome 1 : The Deal – Elle Kennedy

the-deal

Hannah est une très bonne élève et elle a un don incroyable pour le chant.

Mais quand il s’agit d’hommes et de séduction, elle perd tous ses moyens. Garrett est la star de l’équipe de hockey de l’université, mais ses résultats scolaires ne sont pas à la hauteur et il risque de perdre sa place dans l’équipe. Ils vont passer un drôle d’accord. Elle lui donne des cours et il l’aide à séduire le quaterback de l’équipe de football.

Cet arrangement original va-t-il changer leur vie ?

CE QUE J’EN AI PENSÉ

Ça fait un moment que je bave sur la quatrième de couverture de ce livre (depuis sa sortie en fait). Et la plupart des chroniques que j’ai lu sur le sujet m’ont conforté dans l’idée que ce livre allait me plaire. J’ai donc bavé dessus à chaque passage en librairie, j’ai BEAUCOUP bavé dessus pendant le Festival New Romance en septembre, et j’ai bavé dessus dans l’iBooks store et voilà, j’ai craqué !

Quelques minutes, c’est ce qu’il m’a fallu pour entrer à fond dedans. J’avais déjà un peu craqué en lisant l’extrait proposé avant achat de l’epub et bon, je ne vais pas vous mentir j’étais déjà en phase avec l’histoire. Mais là, vraiment, je n’ai pas pu lâcher. J’ai pris le bus exprès pour pouvoir lire en allant en cours, j’ai lu en cours, j’ai lu en marchant, mangeant, presque en dormant, bref JE NE L’AI PAS LACHÉ !
Comme d’habitude, c’est l’histoire d’un garçon et d’une fille que tout oppose (enfin presque). En effet, Hannah a, ce qu’on appelle dans mon groupe de copines, un #passédifficile (je ne vous spoil pas vraiment parce qu’on l’apprend à la onzième ligne hein, bon voilà), mais elle ne se laisse pas démonter pour autant. Et Garrett va devoir redoubler d’effort pour la percer à jour. Quand on lit la quatrième, on sait que la réponse à la question : « cet arrangement original va-t-il changer leur vie ? » est « BIEN SÛR QUE OUI » et c’est évidemment ce qu’on attend. L’arrangement en question est un peu de l’ordre du pari entre Travis Maddox et Abby Abernathy dans Beautiful Disaster de Jamie McGuire. La fille fuit le mec, le mec tente d’attirer la fille pour une raison au premier abord complètement absurde, et ça part en cacahuètes avec des dommages collatéraux, des décisions à prendre, des dilemmes et une fin un peu évidente.
L’histoire est fluide, effectivement attendue mais tellement bien menée qu’on ne peut que se plonger dedans et finir hors d’haleine lors des scènes un peu olé-olé. Quand je dis « attendue », ce n’est absolument pas péjoratif d’ailleurs. Ça m’a rappelé une histoire que j’avais également aimé, celle de Jeu de patience de Jennifer L. Armentrout (je ferai sans doute un article sur ce livre plus tard, quand j’aurais le temps de revenir sur mes lectures passées, soit en 2034 environ…).

J’ai fermé le livre et j’ai fini en PLS. Pourquoi ? Parce que c’est ce genre de livre que l’on referme avec une sensation de vide, parce qu’on a envie/besoin de plus de temps avec les personnages. Souvent, c’est parce que j’ai tellement aimé que je n’en sors pas tout de suite et que j’ai besoin d’un lapse de temps pour reprendre pied dans la réalité (et d’un debrief avec les copines pour débattre longuement sur les ressentis et les moments forts sauf que dans le cas présent, je suis seule à avoir lu The Deal donc … je m’épanche ici !) Bon je me suis remise depuis, et je pense commencer le tome 2, The Mistake, dès que possible (comprendre : dès que j’aurai avancé dans ma pile à lire et dans mon travail pour le master. Vous remarquerez évidemment et malheureusement l’ordre de mes priorités 😀 ).

Bilan
  • Les points négatifs :

– Pas de grandes nouveautés dans le déroulement de l’histoire, c’est même une histoire qui réutilise les codes de nombreuses autres qui la précèdent. Malgré tout, c’est un point négatif sans l’être puisque ça n’empêche absolument pas de foncer tête la première dans l’histoire.

  • Les points positifs :

– Une chose que j’aime particulièrement : il n’y a pas de longueurs ! Et ÇA mes amis, c’est le gage d’une lecture réussie ! Plus sérieusement, j’aime particulièrement quand j’ai besoin de reprendre mon souffle quand je lis (oui parce que quand je suis à fond, il m’arrive d’oublier de respirer :D) Je n’ai pas eu envie de passer quelques lignes, ou même une page comme cela peut m’arriver certaines fois (Indécise, par exemple).

– La narration qui passe sans cesse de Hannah à Garrett, bien loin de nous perdre, permet au lecteur d’avoir les deux visions de l’histoire en simultanée ! Je suis vraiment une grande fan de ce genre d’écriture pour deux voix (d’autant que je considère toujours que la voix masculine est une réelle plus-value pour le récit !! )

– Tous les ingrédients sont réunis pour faire palpiter le lecteur : amour, passion, vocabulaire cru, sarcasme… Le couple Hannah/Garrett est explosif.

– Le livre est plein d’humour (j’ai passé 80% du temps à me bidonner et à envoyer des screenshots à mes copines pour qu’elles se marrent avec moi)

– Les personnages secondaires sont à tomber. J’ai eu envie de me retrouver dans cette collocation de garçon pour boire des bière et délirer avec eux, ou de rencontrer les amis d’Hannah. Tout ce petit monde est immensément fun !

Titre : Off-Campus, Tome 1 : The Deal
Auteur : Elle Kennedy
Genre : New Romance
Nombre de pages : 360
Date de sortie : 7 juillet 2016
Prix support papier : 17€
Éditions : Hugo&cie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :