Thoughtless, tome 1 : Indécise – S.C. Stephens

indecise

Depuis près de deux ans, Kiera vit une relation paisible avec Denny, un garçon tendre, beau et dévoué. Une vie de couple parfaite s’annonce.

Lorsque Denny obtient le job de ses rêves, Kiera le suit à l’autre bout du pays. Ils sont alors en colocation avec Kellan, star locale de rock et incorrigible tombeur. Serveuse au Pete’s, bar dans lequel ce dernier joue, Kiera ne peut nier être troublée par ses regards appuyés. Quand Denny part deux mois en déplacement professionnel, c’est aussi Kellan qui la console et l’aide à supporter sa solitude. En ami…

… Jusqu’à cette nuit où tout va basculer, et dont personne ne sortira indemne.

CE QUE J’EN AI PENSÉ

Il faut savoir que je porte un amour tout particulier à tout ce qui paraît chez Hugo Roman, c’est comme ça, je n’y peux rien. Généralement, même si j’ai un peu de mal avec les visuels des premières de couverture, je ne suis pas déçue du contenu. J’y retrouve à coup sûr des personnages attachants, de l’amour, de la passion, de l’humour et un peu de sexe. Bon okay, beaucoup de sexe, souvent, partout. Du coup, quand je suis tombée sur Indécise la première fois, je l’ai ajouté à ma PAL (12m de livres) en me disant que je trouverais bien un moment pour me plonger dedans. Ce moment est arrivé la semaine dernière, lors d’une journée rhinopharyngée passée entre mon canapé et mon lit.

Je n’ai pas tout de suite accroché avec le personnage de Kiera parce qu’elle est un peu trop Tessa et pas assez Chloé (c’est un syndrome récurent chez moi, j’ai tendance à placer les personnages féminins sur une échelle allant de Tessa à Chloé (chez Hugo, parce qu’on pourrait débattre longuement sur la place d’Anastasia Steele dans cette échelle…) et aussi à ouvrir des parenthèses dans les parenthèses). En bref, elle m’a vite saoulé avec son indécision, parfois un peu exacerbée. Je vous entends d’ici : « le livre s’appelle Indécise pas Déterminée blablabla », « c’est le thème, ils ne vont pas lui faire prendre une décision au bout de dix pages nianiania » et j’en passe. Alors OUI, c’est effectivement le thème global mais quand même, 550 foutues pages (640 en poche, psychologiquement ça joue) pour choisir entre un mec chiant comme la pluie et LE sex-appeal personnifié, excusez-moi du peu mais je prends le deuxième. Faites pas les farouches, on avait toutes choisi Kellan dès le chapitre 5 (et encore je calme mes ardeurs, j’ai eu un crush dès qu’il est apparu). Dans tous les cas, même si le titre est bien Indécise, elle est souvent déterminée à se rouler dans les ennuis, à mentir sans vergogne tout en se plaignant que le « mensonge c’est mal », et surtout à se taper le meilleur ami et colocataire de son mec dès que l’occasion se présente. ALORS ?! On l’ouvre moins là !

Autre bémol, la trame a souvent des longueurs, des scènes inutiles que j’ai été tentée de passer. Il faut dire que l’histoire se passe quasiment en circuit fermé, entre la colloc’, le pub et le campus. Et dans ces trois lieux, j’ai trouvé que le campus été de trop parce que ce qui s’y passe ne nous apporte rien de fondamental pour l’histoire. Oui bon, elle est étudiante mais ON S’EN FOUT ! Elle est tellement plus rigolote quand elle est dans le pub que sa vie d’étudiante est totalement secondaire.

En résumé, j’ai pesté, j’ai ris, j’ai presque pleuré, j’ai lancé le livre à travers ma chambre, j’ai crié, j’ai eu envie de rentrer dans le livre pour lui coller mon poing dans les dents mais je n’ai pas réussi à m’en détacher, si bien qu’en une journée, l’affaire était pliée. J’ai beau râler, j’ai A-DO-RÉ ! On ne va pas se mentir, le personnage de Kellan y est pour beaucoup (et vous allez vite comprendre que c’est SOUVENT pour les personnages masculins que je tombe en PLS à la fin d’un roman).

Quand j’ai fermé le livre, j’ai tout de suite cherché à savoir s’il n’y avait pas une version de l’histoire du point de vu de Kellan et BINGO, j’ai trouvé le tome 4 intitulé Sensible, qui reprend le tome 1 à travers les yeux du mal(e). Il est dans le haut de ma PAL et sera bientôt dans mes lectures, avec comme à chaque fois qu’un personnage masculin prend la parole, un énorme coup de coeur à la clé.

Titre : Thoughtless, tome 1 : Indécise
Auteur : S.C. Stephens
Genre : New romance
Nombre de pages : 560 pages
Date de sortie : 03 avril 2014
Prix support papier : 17€
Editions : Hugo & Cie

%d blogueurs aiment cette page :