La tarte normande | Une petite douceur de mon enfance

La tarte normande | Une petite douceur de mon enfance

Je vous retrouve aujourd’hui avec l’une de mes pâtisseries préférées : la tarte normande. Et ce que j’aime encore plus chez elle, c’est qu’elle est aussi simple qu’elle est bonne. Quelques pommes, une pâte sablée et un appareil qui fleure bon l’amande et le Calvados et le tour est joué !

Évidemment, je n’ai pas révolutionné la recette de cette tarte connue et reconnue. Je vous partage ici la recette que je réalise à chaque fois et qui s’inspire forcément de recettes déjà publiées.

Tarte Normande-2

Pâte sablée maison & pommes Reinettes du Vigan

Pour réaliser la pâte sablée :

· 200g de farine
· 100g de sucre en poudre (j’utilise du sucre brun mais le blanc convient aussi)
· 100g de beurre
· 1 oeuf
· 1 pincée de sel

Commencez par battre l’oeuf dans un récipient assez grand pour contenir l’ensemble des ingrédients.  Ajoutez le sucre et la pincée de sel puis mélangez jusqu’au blanchiment de l’appareil. Ajoutez la farine sans trop vous casser la tête à mélanger, cela devrait vous donner une préparation sableuse. C’est normal !

Coupez le beurre en petits morceaux que vous incorporez au fur et à mesure en pétrissant la pâte. N’ayez pas peur d’y mettre les mains ! Vous devez avoir, au final, une belle boule de pâte qui ne colle pas aux doigts. Si c’est le cas, ajoutez de la farine jusqu’à obtention de la texture attendue.

Étalez votre pâte sur une surface lisse et préalablement farinée avant de la déposer dans votre plat à tarte beurré. Si la pâte est trop grande pour le moule (ce qui m’arrive très régulièrement), roulez les bords sur eux mêmes. Pour les fans de pâte sablée, c’est encore meilleure à la dégustation !

Tarte Normande

N’oubliez pas de piquer la pâte !

Notre fond de tarte est prêt, passons maintenant à la garniture :

· 3 belles pommes
· 2 oeufs
· 75g de sucre en poudre
· 75g d’amande en poudre
· 20cl de crème fraiche (épaisse de préférence)
· Du Calvados, à votre guise (j’utilise le pifomètre, c’est souvent meilleur !)

Préchauffez votre four à 220°.

Battez les oeufs avant d’y ajouter le sucre, l’amande en poudre, la crème fraiche et le Calvados. Mélangez entre chaque ingrédient.

Épluchez et épépinez les pommes, puis coupez-les en quartiers plus ou moins grossiers (j’aime quand il y a de la pomme !). Disposez-les sur votre fond de tarte comme bon vous semble. Je les range soigneusement mais vous pouvez aussi les jeter pêle-mêle si la perfection vous défrise !

Versez la préparation sur les pommes et enfournez pendant une trentaine de minutes en surveillant la cuisson de temps en temps. Selon les fours, les pommes colorent plus ou moins vite.

Tarte Normande-4

Une fois l’appareil cuit et les pommes tendres à souhait, il n’y a plus qu’à prendre son mal en patience pour laisser le tout refroidir avant de déguster (la pomme brûlante, ça ne pardonne pas, croyez en mon expérience !)

Tarte Normande-5

Avec une boule de glace vanille ou un peu de chantilly maison, c’est un régal !

Cake marbré | Ma recette régressive

Cake marbré | Ma recette régressive

Depuis quelques semaines, j’ai des envies de gâteaux d’enfant. C’est sans doute l’approche de l’automne qui, comme tous les ans, me donne envie de lire sous un plaid en buvant du thé et en mangeant des grosses pâtisseries, bref je me suis lancée dans la confection d’un cake marbré un peu pimpé !

Pour un moule à cake 
Préparation : 15 minutes – Cuisson : 45-50 minutes – Four : 150° (th.5)

240g de farine + 2 cuillères à café de levure chimique
150g de sucre
4 oeufs
150g de beurre mou
2 grosses cuillères à soupe de cacao amer
Une goutte d’extrait de vanille (ou d’autre chose que tu aimes)

***

Commencer par mélanger le beurre très mou avec le sucre, puis continuer au fouet ou au robot. Une fois que le mélange est homogène, ajouter les oeufs un par un, en mélangeant entre chaque ajout.

Incorporer ensuite la farine mélangée à la levure à l’aide d’un tamis.

À part, délayer le cacao amer dans quatre cuillères d’eau jusqu’à obtenir une pâte.

Séparer la pâte en deux parts plus ou moins égales. Dans l’une d’elles, ajouter la pâte de chocolat, dans l’autre tu peux ajouter une pointe de vanille ou tout autre arôme qui te fait envie. (Pour ma part, j’ai ajouté quelques gouttes d’arôme pistache, c’était top !). Verser dans un moule préalablement beurré, en commençant par la pâte nature, puis en recouvrant de pâte chocolat et ainsi de suite jusqu’à épuisement (des pâtes, pas de toi-même). Au final, on se retrouve généralement avec quatre couches mais tu peux diviser encore si tu souhaites plus de marbrures. Attention toutefois à ne pas trop diviser, tu risques de ne plus rien voir au découpage qu’un gâteau tout marron.

Pour finir, dessiner les marbrures à l’aide du manche d’une cuillère en bois (ou d’une baguette chinoise, ça fonctionne très bien) que tu enfonces dans la pâte d’un côté du moule. Il suffit ensuite de dessiner des zigzags jusqu’au bord opposé et le tour est joué !

Enfourner pour 45 minutes environ, la lame d’un couteau plantée dans la pâte est ton meilleur indicateur de cuisson !

Enjoy !

Pour cette recette, je me suis inspirée de mes souvenirs d’enfance confirmés par la lecture du Vital food n°16 (que j’aime d’amour).