#PLIB2021 | Rocaille – Pauline Sidre

Gésill ne dort plus depuis qu’il est mort. Assassiné puis ramené à la vie par les Funestrelles, des brigands sans scrupules qui voudraient le voir reprendre son trône, l’ancien roi Gésill n’a plus goût à rien.
Son sang vert, autrefois seule source de végétation de la Rocaille, s’est tari. Il pourrit. Seul un représentant des Magistres, ces êtres mythiques exterminés par les ancêtres de Gésill, pourrait y remédier.
Aussi, lorsque les Funestrelles, accompagnés du défunt, se mettent en quête de trouver un jeune homme qu’on dit leur dernier descendant, ils sont loin d’imaginer que leur découverte ébranlera toutes leurs certitudes. Sur la Rocaille comme sur eux-mêmes.

CE QUE J’EN AI PENSÉ

Je vais encore commencer une chronique en parlant de l’objet livre avant de parler du contenu mais LA COUVERTURE ! Je n’ai malheureusement pas eu la chance de le lire en version papier mais j’ai quand même été vraiment hypée par la beauté de l’illustration et ce qu’elle nous dit déjà de ce qui se trame à l’intérieur.

L’idée de départ est excellente. Une terre à la nature dévastée. Une population qui dépend, pour vivre, de ses souverains, seuls à pouvoir produire de la nourriture grâce à leur sang vert qui leur permet de faire pousser la végétation et les cultures. Malheureusement, et malgré un décor impeccable, le déséquilibre dans la trame (les quelques longueurs inutiles et le manque de profondeur dans certains passages qui auraient nécessité plus de matière) a parfois lourdement pesé sur ma découverte de ce roman.

On démarre tout de même notre lecture avec un roi fraichement assassiné comme personnage principal et ça, c’est peu commun. Cela a eu pour effet de titiller ma curiosité juste ce qu’il faut pour plonger à fond dans Rocaille, avide de connaitre le destin de ce roi-zombie à qui on offre une seconde chance, même si elle n’est pas tout à fait sans conséquences pour lui. Et si Gésill a été assassiné, c’est parce qu’un complot se prépare au palais et personne ne sait vraiment qui tire les ficelles. Natrell, le frère du roi, devenu fou à la mort de ce dernier, croupit dans une cellule dans les profondeurs du palais et Sénielle, sa jumelle, a tout mis en œuvre pour ressusciter son ainé jusqu’à faire affaire avec les pires bandits de la rocaille. Même si, à mon sens, les funestrelles n’ont de « pires bandits » que le titre. Disons qu’ils manquent un peu de mordant. Et si quelques-uns sortent du lot comme Iliane ou Fauchon, les autres ont vraiment l’air d’être des tire-au-flanc portés sur la bouteille, pas vraiment ce qu’on imagine du groupe de brigands le plus puissant du coin.

Toutefois, deux personnages ont réussi à me garder ancrée dans l’histoire. La Iliane du début de roman, avant qu’elle ne s’efface un peu derrière ses sentiments, et le Magistre Luelde qui méritait même la place de personnage principal selon moi, tant son aventure et sa personnalité sont riches. Les chapitres qui lui sont entièrement consacrés sont d’ailleurs mes préférés, j’ai adoré la manière dont il s’émancipe au fur et à mesure que l’histoire avance.

Pour être honnête, je n’ai pas vraiment apprécié les autres personnages. Pire, Gésill m’a profondément agacé pendant 95% de ma lecture. Ce n’est ni un héros, ni un anti-héros à mes yeux, juste une personnalité autocentrée qui n’apprend guère de ses erreurs alors même que tout le monde se met en quatre pour lui. Et ce ne sont pas ses quelques sursauts de conscience qui m’ont fait changer d’avis. Malgré tout, j’ai apprécié le roman dans son ensemble, pour son univers avant tout, pour les personnages féminins plein de force même si leur rôle est finalement relégué au second plan très rapidement et pour ce fabuleux magistre qui m’a enchanté du début à la fin.

Un premier roman prometteur, un univers riche et visuel comme je les aime mais quelques défauts qui m’ont parfois laissé en marge de cette lecture. Je suis loin du coup de cœur mais curieuse de lire le prochain roman de cette auteure pour vivre une nouvelle aventure.

Titre : Rocaille
Auteur : Pauline Sidre
Genre : Fantasy
Nombre de pages : 480 pages
Date de sortie : mai 2020
Prix : 25,00€
PLIB 2021 : #ISBN9782490700035
Éditions : Sillex

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :